Horraires

Lundi - Samedi 8h-20h

Téléphone

06.20.38.89.21

Email

contact@diogene-proprete.com

Ce que vous devez savoir sur le nettoyage après un décès

Nous, les communs des mortels, ne pouvons pas échapper à la mort. Après le décès d’une personne, la vie de ses proches continue. Mais pour une vie saine et loin des traumatismes post mortem, il est impératif de faire nettoyer la maison ou la chambre dans laquelle s’est retrouvée la personne décédée. Surtout qu’une bonne hygiène est primordiale pour notre bien-être. C’est la raison d’être de nombreuses sociétés de nettoyage. C’est un travail délicat, car c’est plus qu’un simple essuyage. Nous allons découvrir dans la suite de notre article en quoi consiste le nettoyage post mortem ainsi que les domaines d’activité qui s’y rattachent.

Qu’est-ce qu’on entend par nettoyage post mortem ?

À la suite d’un décès pour diverses causes, il convient de faire un nettoyage post mortem. Une circonstance souvent incommodante à la fois pour la famille et pour les nettoyeurs. Voilà pourquoi un service de nettoyage post mortem est sollicité par la famille elle-même, par les autorités judiciaires, par la police, par les sociétés de pompes funèbres ou par le CPAS (Centre Public d’Action Sociale).
Le nettoyage post mortem consiste à réduire les risques de contamination en effectuant un nettoyage-désinfection de la pièce ou de la maison. Pour ce faire, il faut que le corps du défunt soit évacué avant de pouvoir entamer le nettoyage. En d’autres termes, le nettoyage après décès se résume à éliminer les résidus et les salissures à la suite de la mort d’une personne à l’aide des frictions chimiques, mécaniques ou encore manuels.
D’ailleurs, il faut savoir que lorsqu’un individu succombe à la mort, il y a un relâchement des muscles, des organes internes qui lâchent en entraînant un déversement de liquide tout autour du corps. Ce sont ses fluides acides qui altèrent les mobiliers et qui sont à l’origine des odeurs infectes et répugnantes. Par conséquent, un nettoyage post mortem consiste à désinfecter et à nettoyer les moindres recoins de la pièce afin de supprimer les traces ainsi que la puanteur laissée par le défunt.

Dans quelles circonstances doit-on faire appel à un service de nettoyage post mortem ?

Il est évident que cette prestation est sollicitée à la suite d’un décès. Toutefois, il est utile de savoir dans quel genre de situation on peut contacter les intervenants. Un nettoyage après décès peut se faire à la suite d’une mort naturelle, d’un suicide ou encore après un homicide ou une Diogène.
Il arrive que l’on découvre tardivement la dépouille d’une personne suite à une mort naturelle. Dans ce cas de figure, le nettoyage post mortem sert à faire disparaître les odeurs nauséabondes de décomposition et les flux corporels porteurs d’insectes ou de vers. Le nettoyage après une mort naturelle doit faire l’objet d’une déclaration au préalable auprès des autorités policières ou de la gendarmerie à proximité. Ce n’est qu’après cette déclaration que l’équipe de nettoyeurs post mortem peut commencer son travail en rendant tout d’abord la pièce hermétique en vue de prévenir l’envahissement des parasites et insectes nuisibles. Pour ce faire, il faut fermer tous les accès tels que les portes, les fenêtres et éteindre le chauffage si besoin.
Par ailleurs, il faut noter que la procédure est la même pour le cas d’une mort suite à un suicide, c’est-à-dire prévenir la police ou la gendarmerie la plus proche avant de s’attaquer au nettoyage proprement dit. En cas de suicide, il est recommandé de s’adresser directement à une société de nettoyage post mortem. En effet, le fait de voir la dépouille d’un être cher tout en sachant qu’il a voulu mettre fin à sa vie est une expérience traumatisante. De ce fait, vouloir se charger de l’essuyage de la maison dans laquelle il est mort par soi-même intensifie ce sentiment de traumatisme qui pourrait marquer toute une vie.
Faire appel à une entreprise spécialisée en nettoyage après décès suite à une mort sanglante ou un homicide doit suivre une norme particulière. Évidemment, comme la circonstance de la mort est grave, il faut attendre l’autorisation des experts en criminologie avant de pouvoir commencer le nettoyage. Autrement dit, l’équipe de nettoyeurs n’intervient que si toutes les éventuelles preuves utiles à l’enquête sont relevées.
Dans certains cas, il arrive que les nettoyeurs collaborent avec les enquêteurs si toutefois ils retrouvent un ensemble de preuves pendant l’essuyage. Ceci étant, le nettoyage après homicide requiert un travail méticuleux. Il s’agit généralement d’enlever les traces de sang, les taches sur le sol ou sur les murs dans un plus bref délai. Ceci afin de permettre aux proches de la victime d’entamer le processus de deuil, mais également d’enlever tous les éléments pouvant leur rappeler de mauvais souvenir.

Quelles sont les étapes à suivre pour un nettoyage post mortem ?

En général, un nettoyage après décès nécessite des compétences particulières concernant les normes d’hygiène. Le nettoyage post mortem se fait en quatre étapes à savoir trier, désencombrer, nettoyer et désinfecter.
Voyons en premier lieu la première étape, c’est-à-dire le triage. Il s’agit de faire le tri des documents ou des pièces importants. Cette étape consiste à faire des recherches des documents ou des courriels importants en possession du défunt, car il arrive fréquemment que certains individus tiennent des pièces de leur richesse en substitution d’un testament. Le rôle des nettoyeurs post mortem est donc d’user des techniques de recherche efficaces pour identifier la place de ces documents à valoriser.
En deuxième position, il y a le désencombrement. Certaines personnes décident de vider définitivement la maison ou la chambre du défunt. Effectivement, le fait de revoir un meuble ou un bien qui pourrait rappeler la personne décédée peut causer de douloureux souvenirs voire un traumatisme. Ainsi, le désencombrement concerne le débarras des meubles et des objets appartenant au défunt qui sont jugés inutiles. L’équipe d’intervention de nettoyage post mortem s’appliquera alors à mettre en vente aux enchères ou en dépôt-vente les mobiliers du disparu. Elle remettra également ses propriétés à un brocanteur. Elle déposera les matériels mobiles dans un garde-meuble et recourra à une société de débarras si nécessaire.
L’étape suivante consiste à faire le nettoyage complet de la pièce ou de la maison de la personne décédée. Cette étape est très importante, car la santé et le bien-être des personnes qui vivent dans la maison sont en jeu. De ce fait, un nettoyage total se résume à une maintenance scrupuleuse et ordonnée des objets se trouvant dans la zone à lessiver. En plus de cela, l’essuyage complet comprend un lavage des biens utiles et salit par la personne décédée à l’aide des produits spécifiques. Mais à part l’entretien et le lavage des objets appartenant au défunt, le nettoyage complet consiste également à réaliser un nettoyage en profondeur de tous les recoins de la maison.
Enfin, la dernière étape consiste à désinfecter la zone. C’est certainement l’étape la plus importante due au fait que certaines personnes meurent à la suite d’une maladie sévère et transmissible. Par conséquent, réaliser une désinfection est un moyen à la fois efficace et sain de prévenir les risques d’infections. Dans la plupart des cas, l’antisepsie et la dératisation vont de pair. Il s’agit entre autres de désinfecter le logement du défunt en utilisant des produits naturels ou des biocides. Lors de l’aseptisation ou la décontamination, l’équipe de nettoyeurs s’applique également à désodoriser la pièce qu’il convient de s’éloigner de la zone à décontaminer pour éviter de respirer le produit employé.

Le nettoyage post mortem par des professionnels et ses avantages

Dans des situations tragiques comme la mort d’un être cher, il est presque impossible pour notre esprit de penser à beaucoup de choses en même temps. C’est la raison d’être des sociétés de nettoyage post mortem. Ces sociétés ont pour rôle de fournir un service de prestation en nettoyage après décès. Ceci dans le but d’alléger la souffrance et la douleur des proches de la personne décédée, mais également de réduire les risques sanitaires et remettre un certain ordre dans la maison du défunt. Ainsi, faire appel à une entreprise spécialisée en nettoyage post mortem pourrait être bénéfique pour la famille et les proches de la personne décédée.
En premier lieu, l’avantage de faire faire un nettoyage post mortem est un moyen d’éviter la propagation des micro-organismes morbifiques présents dans la propriété. En effet, lorsqu’une personne meurt, son corps se décompose en laissant des fluides qui altèrent la santé. En outre, la décomposition d’un corps humain engendre des odeurs infectes dues aux bactéries et insectes nuisibles. De ce fait, avec des nettoyeurs professionnels et expérimentés, le danger d’infestation et de contamination est moindre, car ils travaillent en toute rapidité pour que les vivants puissent faire leur deuil le plus vite possible.
D’un autre côté, un nettoyage post mortem est une manière de se détacher de la personne décédée. Autrement dit, si vous devez vous-même vous occuper du nettoyage après le décès d’une de vos proches, cela peut faire resurgir les souvenirs et les vécus. Ce qui n’est pas favorable à la santé psychologique, car cela pourrait entraîner un traumatisme émotionnel. De ce fait, confier le nettoyage post mortem à un professionnel vous préserverait des souffrances morales et psychologiques.

Les différentes procédures à suivre pour un nettoyage post mortem

Les méthodes et les procédures à effectuer ne sont pas les mêmes, mais dépendent de la nature ou de la cause de la mort.
Dans la plupart des cas, une mort naturelle est causée par des problèmes cardiaques, un AVC ou des problèmes de tensions artérielles. Si les décrotteurs sont contactés dans l’heure qui suit le décès d’une personne, les procédures de nettoyage se dérouleront comme suit. D’abord, le professionnel s’attaquera en premier à l’essuyage du sol ainsi que des murs de la maison du défunt. Pendant ce processus de nettoyage post mortem, les produits utilisés sont homologués et bio, mais surtout adaptés à la nature du sol (parquet, moquette, carrelage, etc.). Ce n’est qu’après avoir tout essuyé que l’équipe de nettoyeurs désinfecte le logement avec un nébuliseur. Par contre, si le corps se tarde à se faire découvrir, il convient de mettre des barrières sanitaires aux environs du logement avant d’entamer le nettoyage et la désinfection.
D’un autre côté, la procédure en cas de suicide comprend l’isolement de la maison du défunt pour ensuite procéder au nettoyage de la zone, la désinfection et aussi la purification de la pièce. Pour un nettoyage post mortem à la suite d’un suicide, il faut être vigilant et minutieux, car la majorité des personnes qui se suicident laissent des indices justifiant leurs actes.
Pour le cas d’une mort violente ou un homicide, la procédure de lessivage consiste à éliminer tout risque d’infection biologique. En effet, une scène de crime est souvent un environnement pathogène du fait qu’il peut y avoir du sang, des restes de peau ou de chair, etc. C’est un travail qui exige une connaissance et une expertise. En outre, la procédure veut que l’équipe de nettoyeurs post mortem collabore avec les autorités dans la réalisation de ses tâches. Outre le nettoyage après décès standard, la procédure d’essuyage après homicide comprend également le débarras des matériaux poreux, cassés et abîmés comme les matelas, les tapis, les rideaux, les vêtements, la literie, etc.
Pour ce qui est d’un nettoyage post mortem dû à un syndrome de Diogène, sachez qu’il est tout aussi possible de faire appel à une équipe de nettoyeurs post mortem. Il faut noter qu’un appartement Diogène est une zone à haut risque d’infection. Ainsi, la procédure de nettoyage veut que les lieux précédemment occupés par une personne victime du syndrome de Diogène soient assainis. Par conséquent, avant d’essuyer la zone, le professionnel s’active à vider et à se débarrassera des objets entassés. Ensuite, il passe à l’assainissement total et en profondeur de la maison en insistant sur le sol, les murs et les plafonds. Afin de réduire les risques de contaminations, les nettoyeurs post mortem portent des combinaisons et utilisent des matériels spécifiques comme des masques ou des gants.

Nous contacter

Téléphone

07.67.84.30.90

Email

contact@diogene-proprete.com

Adresse

2 Bis rue Dupont de l'Eure
75020 PARIS

Plus d'articles

Call Now Button