Horraires

Lundi - Samedi 8h-20h

Téléphone

06.20.38.89.21

Email

contact@diogene-proprete.com

La dératisation : que faut-il savoir ?

La dératisation est un procédé d’assainissement des milieux publics et privés contre les nuisibles. Bien qu’elle soit aujourd’hui réglementée et confiée à des entreprises spécialisées, elle reste très peu connue du grand public. Il est alors important de faire la lumière sur cette opération dont l’utilité n’est plus à prouver. Dans les lignes à suivre, découvrez les raisons pour lesquelles il faut dératiser et comment le faire.

Qu’est-ce que la dératisation ?

La dératisation désigne l’ensemble des techniques de désinfection, de désinsectisation et d’élimination des organismes vivants indésirables sur les lieux publics et privés. De façon plus pratique, c’est la gestion des insectes nuisibles, des rats, des souris et autres animaux sur des surfaces non appropriées. C’est une opération qui se déroule dans les lieux tels que : les écoles, les bureaux, les logements collectifs et individuels, les hôpitaux, les hôtels, les entreprises agroalimentaires, etc. La dératisation permet ainsi un assainissement préventif ou curatif des espaces afin de permettre aux occupants de vivre plus sainement. C’est une activité professionnelle règlementée par des lois dans laquelle on rencontre aujourd’hui plusieurs entreprises spécialisées. Ces dernières utilisent des moyens qui tiennent compte de l’espace à assainir afin d’éviter des risques d’intoxication. Il en ressort alors qu’il est préférable de solliciter un professionnel pour une exécution assez efficace et complète.

Pourquoi faire une dératisation ?

La dératisation est une opération très importante à mener aujourd’hui sur tous les espaces en proie à l’envahissement des insectes, des rongeurs ou autres animaux indésirables. Des raisons d’ordre sanitaire, sécuritaire, financier et environnemental justifient son utilité.

Les raisons sanitaires

Les infestations engendrées par les insectes et les rongeurs peuvent causer de nombreux dégâts sanitaires. En effet, les rongeurs et les insectes sont des vecteurs de nombreuses contaminations. Ils entraînent la prolifération de nombreux microorganismes (bactéries, biotoxines) par leurs déjections, leurs urines, leurs poils et leur salive. Ces microorganismes peuvent se multiplier et se déposer facilement sur les aliments et dans votre eau ; ce qui est préjudiciable pour votre santé. Aussi, ces nuisibles peuvent facilement infecter vos animaux domestiques ce qui facilite encore plus la contamination.
Puisque les insectes sont déconseillés pour tout cadre de vie, il est important de faire la dératisation surtout de manière préventive afin d’éviter des répercussions sanitaires énormes. Il faut surtout remarquer que les insectes peuvent nuire par les piqûres, les infections ou les allergies. Ainsi, une piqûre d’insecte peut dangereusement affecter la peau. Il s’agit par exemple des lésions cutanées, des irritations, des démangeaisons, des rougeurs de peau, mais également des maladies comme la fièvre typhoïde ou l’asthme.

Les raisons sécuritaires

L’invasion des lieux par les rongeurs ou les insectes peut poser de réels problèmes de sécurité. En effet, les rongeurs sont capables de s’en prendre à vos installations électriques en dénudant les fils électriques de vos appareils électroménagers. Ils peuvent entremêler plusieurs fils électriques formant ainsi des nids de câbles. C’est le genre de situation qui vous expose à de grands risques comme un court-circuit qui peut entraîner un incendie. Les conséquences sont nombreuses : des pertes en vies humaines, d’importants dégâts matériels, les pertes d’animaux domestiques, etc. D’où la nécessité de procéder à la dératisation afin de prévenir ces dangers.

Les raisons financières

Les infestations liées aux nuisibles pourraient avoir sur vous des retombées économiques importantes. En effet, les rongeurs sont susceptibles de détériorer vos appareils, salir vos murs par leurs excréments et les traces d’urine. Vous paierez alors les dommages en remplaçant continuellement vos appareils électroménagers en dépensant assez dans les travaux de rénovation et dans les entretiens hebdomadaires. D’un autre côté, ces nuisibles ont l’habitude de déchirer les cartons, détruire des documents, trouer vos vêtements, mettre du désordre dans vos provisions alimentaires, c’est carrément un vrai désastre financier pour vous. Il n’est pas à rappeler que dans le cas d’un incendie le gouffre sera encore plus énorme. Alors, il est préférable de faire la dératisation de façon régulière pour éviter de dépenser votre argent dans la réparation de dégâts que vous pourrez éviter.

Les raisons environnementales

Il est également important de rappeler que la dératisation est très importante pour des raisons d’ordre environnemental. En effet, les insectes et les rongeurs produisent constamment des excréments et urines. Lorsque ces déchets s’accumulent dans le temps, les odeurs deviennent insupportables et très gênantes. L’ammoniac issu de ces odeurs engendre une pollution continue de l’air ambiant. En outre, lorsque vous décidez d’assainir vous-même en posant des appâts, vous risquez d’empirer les odeurs à cause des cadavres de souris et de rats qui seront enfouis ici et là dans votre maison. Or la vie au quotidien est très difficile à vivre si l’air que l’on respire est insupportable. C’est pour cela qu’il est préférable de faire appel à un professionnel pour qu’il s’en charge, car le résultat est forcément au bout du compte.

Les implications de la dératisation pour les entreprises

Faire la dératisation a aussi des implications purement commerciales et normatives. C’est surtout le cas pour les entreprises agroalimentaires. En effet, il est exigé aux entreprises qui produisent les produits alimentaires certaines normes d’hygiène et de fabrication. Ainsi, pour ces unités de production, il est indispensable de séparer radicalement de toutes les sources de contamination des produits alimentaires (matières premières, produits intermédiaires et produits finis). C’est pour cela que vous devez procéder à la dératisation si vous possédez une entreprise agroalimentaire ou un restaurant. C’est une mesure non négligeable surtout lorsqu’on sait que des contrôles de qualité sont réalisés constamment surtout lorsque vous produisez selon les normes de la démarche HACCP ou du plan de maîtrise sanitaire (PMS). Aujourd’hui, les entreprises présentent même leur fiche de contrat avec un dératiseur avant d’obtenir certaines certifications de qualité.

Comment réussir la dératisation de vos espaces ?

L’utilité et l’importance de la dératisation ne sont plus à démontrer. Cependant, il est indispensable de suivre une procédure assez appropriée selon le lieu à assainir afin d’avoir des résultats satisfaisants. Il est alors nécessaire que vous sachiez vous y prendre. La meilleure procédure consiste à réaliser l’assainissement préventif et procéder ensuite à des missions de contrôle. Dans le cas où les lieux sont déjà envahis par les indésirables, il est nécessaire de procéder à une dératisation curative et joindre à cela des missions de contrôle.

La dératisation préventive

La prévention a toujours été une démarche de lutte très efficace. Dans le cadre de l’élimination des nuisibles, elle est indispensable pour un assainissement global réussi. Même dans le cas d’un lieu envahi au préalable par les indésirables, la prévention doit venir en aval pour une thérapie plus durable. Ainsi, la méthode préventive se déroule en plusieurs étapes dont l’inspection des lieux est la plus prioritaire. C’est une étape qui consiste à procéder à un diagnostic de l’espace à traiter. Généralement, les experts utilisent des appareils spécialisés qui permettent de localiser les trous et issues créés par les rongeurs et les insectes. C’est une étape très déterminante, car c’est elle qui justifie la suite de l’opération.
Après cette étape de diagnostic, on établit un bon plan d’action pour venir à bout des indésirables en fonction des lieux à traiter. Cela va de soi, car on ne peut nullement utiliser les mêmes méthodes et moyens pour dératiser une unité de production agro ou pour assainir une école. C’est pour cela que la phase du diagnostic est indispensable. Dans le plan d’action, l’on prévoit comment il faut boucher les lieux d’accès faciles et prévoir des barrières d’accès comme le grillage et le siphon sur des lieux dits stratégiques. Après cela, il faut mettre des appâts à tous les endroits qui se trouvent loin des regards. Pour des portes qui sont un peu hautes, il faut placer des joints-brosses. Les rongeurs n’apprécient pas entrer en contact avec ce matériau.
Il faut éviter de déposer des ordures, les restes de nourriture, les cartons usés le long des bâtiments. Les bennes à poubelles doivent être entièrement isolées des immeubles. Il faut éviter les pelouses et les arbustes auprès des bâtiments, les rongeurs utilisent ces moyens pour se déplacer aisément. Il est plus prudent d’avoir des surfaces carrelées ou bitumées pour rendre leur déplacement difficile. Pour des questions d’hygiène, il est recommandé de manipuler les appâts avec des gants et des palettes propres. Installer des raticides contre les murs dans les immeubles d’exploitation. Lorsqu’il y a des sacs de céréales ou d’aliments, il faut les isoler des murs puis installer vos appâts. N’oubliez pas que le piège ne doit pas être trop visible. C’est pour cela que vous devez laisser une distance de dix centimètres au maximum entre les murs et les sacs d’aliments. Toutefois, il faut renouveler ces appâts afin qu’ils soient toujours frais. Privilégiez également des poses de produits toxiques à l’intérieur des trous des murs. Les rongeurs adorent s’immiscer dans les trous par curiosité et pour y construire leur nid. La fréquence de renouvellement de ces pièges est de deux mois environ. Si les appâts ont été consommés par des rongeurs, vous devez refaire un diagnostic minutieux des bâtiments. En cas de nouvelles fosses détectées, il faut procéder à leur destruction par des méthodes curatives au plus tôt.

La dératisation curative

C’est une technique qui vise prioritairement l’élimination des nuisibles. On procède soit par une lutte chimique, soit une lutte biologique ou soit une lutte physique.
Dans le cas de la lutte chimique, les rongeurs sont éliminés soit instantanément ou par ingestion et morte lente. Lorsque l’on décide d’y aller de manière instantanée, l’on peut utiliser deux substances principales. La première permet d’atteindre le système nerveux central de l’animal et le faire endormir. Dans ce cas, vous devez débarrasser au fur et à mesure sinon l’animal peut se réveiller et s’échapper à nouveau. La seconde substance plus virulente arrête brutalement l’activité cardiaque de l’animal et provoque sa mort. Dans ce cas, les autres rongeurs paniquent et s’isolent. Lorsque vous procédez de façon progressive par ingestion, la lutte est plus efficace. Vous pouvez cependant faire usage d’un anticoagulant pour un résultat impeccable. Toutefois, il faut préciser que lutte par les produits chimiques n’est pas sans risques pour l’homme. Il est indispensable alors que les précautions de protection soient prises.
Vous pouvez faire une dératisation curative de manière biologique. C’est d’ailleurs la manière la plus saine et la plus écologique de venir à bout des indésirables. Par ailleurs, la lutte biologique utilise prioritairement les prédateurs des rongeurs. Ainsi, vous pouvez faire recours aux chats, aux renards, aux chiens, aux chouettes, aux serpents, etc. Toutefois, c’est une lutte qui a des limites, car les prédateurs peuvent constituer de nouvelles sources d’ennui.
Les techniques de dératisation curative peuvent être également physiques. Ce sont des techniques de piégeage de rongeurs grâce aux nasses, aux pièges à palette, aux tapettes, aux colles glue, etc. Ces moyens laissent aux nuisibles le temps de se multiplier avant de se faire prendre en masse. Ils sont souvent associés aux moyens de lutte chimique pour un résultat plus efficace. On utilise également des appareils à ultrason pour produire des détonations soniques à travers les mûrs, ce qui permet de chasser les rongeurs. Dans ce cas, l’idée n’est pas de les abattre. En réalité, ces appareils émettent des sons suffisamment audibles, mais imperceptibles par l’homme. Ces sons traversent les murs et engendrent un effet répulsif. Mais cette méthode a vite fait de montrer ses limites, car les rongeurs finissent par s’adapter au bruit en trouvant des refuges plus éloignés et plus confortables.
De manière générale, il est important de joindre aux techniques de dératisation curative, des méthodes de prévention assidues. Pour des locaux entièrement assainis de façon durable, la prévention doit être en amont et en aval aux luttes curatives. Il est alors nécessaire de faire des missions de contrôle régulières pour se prémunir des nombreux dégâts que peuvent engendrer ces indésirables.

Cadre légal de la dératisation

Il est légalement établi que les personnes et les organisations ont l’obligation de se protéger des insectes, des rongeurs et autres animaux nuisibles. Ces réglementations en vigueur puisent toute leur pertinence des nombreuses conséquences auxquelles ses indésirables exposent la vie humaine. Qu’il soit question des particuliers, des entreprises, des syndicats, des administrateurs, des propriétaires de bâtiments ou des locataires, les dispositions légales existent par rapport à la dératisation. Il faut alors juste s’en tenir pour pouvoir assainir de manière continue ses locaux et éviter les sanctions qui pourraient découler du non-respect de ces textes.

Nous contacter

Téléphone

07.67.84.30.90

Email

contact@diogene-proprete.com

Adresse

2 Bis rue Dupont de l'Eure
75020 PARIS

Plus d'articles

Anti-nuisibles

Comment se passe la dératisation ?

Une maison est un lieu de détente où le confort et le bien-être de chacun sont priorisés. Pour cela, l’entretien, le nettoyage ainsi que la

Call Now Button